Vintage Worldwide

Edition du 01/09/2020
 

Château du Grand Bos

Référence

Château du GRAND BOS


Situé au rang de 1er Grand Vin Classé au classement du Guide DUSSERT-GERBER, le Château du Grand Bos fait des vins de Graves depuis le XVIIe siècle. Le lieu, vignoble de clairière entouré de bois de chênes, de pins maritimes, de châtaigniers et d’acacias sur 30 ha d’un seul tenant, est un espace de paix et de sérénité que nulle vision d’habitation étrangère ne vient polluer. La demeure, bordée par un parc où se remarquent des arbres centenaires, est un modèle de sobre harmonie, avec ses ailes de communs entourant une cour carrée fermée par une grille. La première construction du XVIIe siècle a fait l’objet de restaurations à deux reprises, en 1771, et en 1988, et seulement 9 familles ont possédé ce “Bourdieu” (dès le moyen-âge à Bordeaux, le Bourdieu est un domaine à vocation viticole et vinicole fondé par les Bourgeois de Bordeaux et commandé par une demeure souvent de belle architecture entourée de ses communes) depuis la fin du XVIIe siècle jusqu’à nos jours, dont celles des CROZILHAC, à la fois Bourgeois de Bordeaux et Seigneurs de Lescaley et de Laguloup, de 1650 à 1830. Aujourd’hui, la famille VINCENT-ROCHET, amoureuse de la nature, entourée d’une équipe où s’allient compétence, jeunesse, et expérience, met sa passion et son talent dans la culture traditionnelle de ses vignes et dans l’élevage de ses grands vins en associant la tradition rigoureuse du Bordelais à la modernité qui permet de maîtriser soigneusement leur vinification et leur vieillissement. Comme tous les vins de l’AOC GRAVES, ceux du Grand Bos sont obligatoirement des vins d’assemblage, les monocépages étant interdits. Les BLANCS sont majoritairement de sémillon (la douceur, l’aptitude au vieillissement), suivi par le sauvignon (le fumé), avec un faible pourcentage de muscadelle (la saveur légèrement musquée). Les deux premières années, ils ont de la fraîcheur, de la minéralité, et des arômes rappelant des fleurs ou des fruits, apportés par les variétés cultivées. Entre la deuxième et la troisième année, il y a une période de quelques mois où ils peuvent se fermer. Après cela, ils vont voir le fruit s’estomper et acquérir le bouquet qui se prolongera en s’affinant pendant environ 5 à 7 ans. Ensuite apparaissent des saveurs de type Xérès que certains apprécient mais que d’autres n’aiment pas. À chacun de décider s’il recherche ces saveurs particulières ou s’il préfère boire ses blancs dans les cinq ans. Les ROUGES sont équilibrés entre le cabernet-sauvignon (la finesse aromatique, la pureté) et le merlot (la rondeur, le corps) avec un petit apport de ce merveilleux cépage qu’est le petit verdot (la vivacité, la puissance, la subtilité aromatique et l’aptitude au vieillissement). Eux aussi ont leur période de jeunesse où le fruit domine tandis que les tanins sont très présents, période qui dure de 3 à 5 ans. On peut aimer goûter un vin jeune. Ensuite arrive la période de maturité avant la plénitude qui survient entre 5 et 10 ans selon les millésimes où le bouquet se substitue au fruit avec des nuances de grillé, de rôti, d’épices, de venaison ou de sous-bois. Au-delà, c’est l’apogée où les tanins se fondent peu à peu complètement et où les saveurs en bouche se font plus complexes. Au Grand Bos, même dans les millésimes moyens les vins se gardent au moins 10 ans et pour les bonnes années, ils atteignent 20 ans sans problème dans une bonne cave. Les vins rouges doivent être bus à une température de 16 à 17°C, et les vins blancs entre 7 et 9°C et jusqu’à 10 à 12°C pour des vins plus vieux. Nous préconisons de les transférer sans brusquerie dans une carafe, ce qui permet d’éliminer avec les dernières gouttes le dépôt naturel cristallisé au fond de la bouteille et surtout de favoriser, par l’aération, l’émergence du bouquet. C’est cette dernière raison qui nous conduit à conseiller aussi le carafage pour des vins jeunes. Voici quelques commentaires sur les divers millésimes qui sont tous différents : Rouge 2009 : reflets rubis profond, nez capiteux à nuances réglisse/caramel, bouche puissant et charnu, avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois). Bonne persistance. Rouge 2010 : robe somptueuse, osmose entre les fruits et les tanins fins. En bouche corps robuste et savoureux, sur les fruits rouges et noirs bien mûrs, la réglisse. Très bel équilibre, finale longue et savoureuse. Rouge 2011 : belle robe sombre aux reflets cerise, nez doux, agréablement persistant très légèrement épicé, l’attaque ronde et puissante, charnu et capiteux. Des tanins présents sans être agressifs donnent une bonne longueur. Rouge 2012 : robe grenat, nez boisé sur des arômes de fruits rouges et noirs, des notes de vanille et d’épices, attaque gourmande, franche, arômes toastés et vanillés, tanins puissants qui soulignent une finale longue et savoureuse. Blanc 2016 : robe brillante, lumineuse. Nez intense de fruits secs et d’agrumes, nuances exotiques, une attaque fraîche et délicat en bouche. Évolution grasse, acidulée, bon équilibre avec une finale légèrement minérale.

   

Château du Grand Bos

André Vincent et Marie Vincent-Rochet
Lieu-dit Grand Bos
33640 Castres
Téléphone : 06 75 20 59 39

Email : chateaugrandbos@gmail.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Cédric CHIGNARD


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Cédric Chignard a pris la responsabilité de ce domaine de 10 ha depuis 2007 (4e génération). Son père, Michel, propriétaire passionné, a su lui transmettre ses valeurs afin de laisser s’exprimer au mieux le terroir selon chaque millésime. “Nous pratiquons une viticulture raisonnée de plus en plus respectueuse de l’environnement et des sols, précise Cédric Chignard. La taille, courte et en gobelet, respecte la tradition beaujolaise. La “beauté” de la grappe compte beaucoup pour nous. La récolte est donc exclusivement manuelle, avec un tri à la parcelle. Pour la vinification, la modernité a fait son entrée à la cave mais sans esprit de mode car la technique doit apporter un plus sans modifier en rien le caractère du vin. Faire le vin au feeling compte davantage pour nous que le protocole. Nous pratiquons une vinification traditionnelle en grappes entières, en levures indigènes, avec des macérations sans extraction de 8 jours environ et très peu de remontages. Mise en vente cette année de Fleurie 2013, puis 2018, de Juliénas 2014 et quelques cartons de Fleurie 2016, nous dit Cédric Chignard. Peu de volume pour les 2019, nous avons, en effet, subi des gelées mais, côté qualitatif, c’est la perfection, les vins sont bien équilibrés, concentrés, frais.” On est toujours au sommet avec ce Fleurie Les Moriers 2018, qui doit sa notoriété́ séculaire à un sol privilégié́, issu du granite où il plonge ses racines (très vieilles vignes de plus de 60 ans) dominé par la fraise des bois mûre et l’humus, d’une jolie longueur en bouche, alliant souplesse et structure, où l’on retrouve au palais ces nuances de fruits noirs et d’épices, bien classique. Le terme Moriers s’apparenterait à ceux bourguignons de Murots ou de Murgers signifiant petits murets ou amas de pierres. Le mur de pierres clôturant Les Moriers le protégeait autrefois d’une petite rivière qui coulait non loin. Le Fleurie cuvé́e Spéciale Vieilles Vignes 2014, typé, dense, de bouche corsé́e et puissante, de belle matière, aux notes fraise des bois et de fumé, développe des tanins étoffés. Son Fleurie rouge cuvée Les 10 Coupées 2015, c’est un joli vin classique, franc et charmeur comme on les aime, de très belle robe d’un grenat profond, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées subtiles, un vin ample et chaleureux, à prévoir avec, notamment, une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde ou un carré de porc en croûte aux pruneaux. Il y a encore son Juliénas Beauvernay 2014, parcelle située en terrain pentu. Le nom Beauvernay viendrait de verne, un arbre sauvage apparenté à l’aulne. Âge moyen des vignes : 50 ans, sols très caillouteux de roches bleues et de quelques roches volcaniques, élevage en vieux foudres et en petites cuves béton..., le tout donnant ce vin aux senteurs de violette et de mûre, un vin avec des notes de poivre et de cassis au palais, charnu, d’une belle finale, tout en bouche, qui poursuit son évolution. Remarquable Beaujolais-Villages, issu de vieilles vignes de 50 ans, avec cette touche de fraise des bois bien mûre, un vin souple et corsé.


Le Point du Jour
69820 Fleurie
Téléphone :04 74 04 11 87
Email : domaine.chignard@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/domainechignard
Site personnel : www.domaine-chignard.fr

Domaine de la GUILLOTERIE


À la tête des Premiers Grands Vins Classés, en blanc comme en rouge. Exploité par la famille Duveau depuis plusieurs générations, le vignoble s’étend aujourd’hui sur 50 ha. Ce terroir bénéficie de conditions climatiques particulièrement favorables à la culture de la vigne. Sur ce sol argilo-calcaire, les cépages s’épanouissent pour donner des vins expressifs et de caractère, bien typés, qui collectionnent les récompenses. Pour Patrice Duveau, “les vendanges 2019 ont été limitées par les dégâts causés par le gel, cependant les vignes protégées n’ont pas subi de stress, d’où une récolte honorable par rapport à ce qui s’est passé dans d’autres vignobles, avec une qualité remarquable qui laisse présager de belles dégustations, seul hic, je le regrette, la quantité n’a pas suivi. En cette année 2020, nous mettons en vente le Saumur blanc les Perruches 2017, le Saumur blanc Elégance 2018 puis 2019, le Saumur Champigny Tradition 2018, le Saumur Champigny les Loges 2016 puis 2017, et le Crémant de Loire brut.” Voilà un remarquable Saumur-Champigny cuvée des Loges 2016, issu de vieilles vignes qui donnent un vin puissant et très harmonieux, bien typé, aux arômes très persistants de fruits rouges cuits (mûre, fraise), complexe. Agréable Saumur-Champigny rouge cuvée Affinité 2017, de robe rubis, classique et parfumé, de bouche ample aux notes de violette et de framboise.  Le Saumur-Champigny Tradition 2017, de couleur soutenue, aux notes de cassis mûr et d’épices, franc et savoureux en bouche, parfumé et bien typé. Goûtez également le Saumur blanc Les Perruches 2017, qui sent les agrumes, un vin de bouche franche, alliant charpente et vivacité, très fruité, tout en élégance. Et cet autre Saumur blanc Élégance 2018, un vin qui mêle distinction et structure, une bonne rondeur et un bouquet très aromatique aux notes subtiles de poire et d’amande fraîche. Le Crémant de Loire brut (Chenin et Chardonnay), dense et fruité, avec des notes florales persistantes, d’une jolie finesse en bouche, de mousse crémeuse.

Patrice Duveau
63, rue Foucault
49260 Saint-Cyr-en-Bourg
Téléphone :02 41 51 62 78
Email : contact@domainedelaguilloterie.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaulaguilloterie
Site personnel : www.domainedelaguilloterie.com

DARTIGALONGUE


C'est en 1838, sous Louis-Philippe, que Pascal Dartigalongue, originaire de Saint-Lannes près de Madiran s'installa à Nogaro dans le Gers et fonda sa Maison de négoce d'Armagnac qui est encore la nôtre aujourd'hui. En 2010, Françoise Dartigalongue, alors à la tête de l’entreprise, convainc l’époux de sa nièce Virginie, Benoit Hillion, de quitter son emploi d’ingénieur agronome à Paris pour s’installer à Nogaro et prendre la suite des affaires. Séduit par l’histoire de cette Maison et par l’enthousiasme et l’optimisme de Françoise, Benoit prend rapidement ses marques et dynamise le développement de la Maison. Il participe à de nombreux salons et trouve de nouveaux partenaires au Japon, en Australie, en Russie et en Chine. En parallèle, et dans la continuité du travail de Françoise, il sillonne également la France à la rencontre des clients cavistes et restaurateurs, de plus en plus nombreux à être séduits eux aussi par l’histoire des Dartigalongue. A côté de la gamme classique, mise en bouteilles à 40°, la gamme Sélection de Millésimes est une autre approche du Millésime : sur certains fûts de qualité exceptionnelle, le Maître de Chai va chercher le degré idéal qui va révéler au mieux le caractère du millésime et la typicité de l’Armagnac à ce stade bien précis de son vieillissement. L'objectif étant d'avoir une puissance aromatique maximale tout en maîtrisant le degré alcoolique pour avoir un équilibre parfait arôme/alcool, puissance, fort complexe à atteindre. L’embouteillage en série limitée (Single Cask) et chaque bouteille est numérotée. La première série de Single Casks fût lancée en 2011, la deuxième, en 2013, et les dernières bouteilles ont été vendues en septembre 2016. La troisième série, proposée met en avant quatre millésimes s'étalant sur quatre décennies, les trois premiers présentés en Single Cask : 1997, 47°, 488 bouteilles, intense, notes de fruits exotiques, bourgeon de cassis, frais, rond, fruité, il s'apprécie à l'apéritif; 1984, 45°, 476 bouteilles, notes de chêne toasté puis des arômes de crème brûlée, parfait avec un moelleux au chocolat; 1974, 44°, 347 bouteilles, notes de rancio, fruits secs, frais et fin, il accompagnera un cigare; 1963, 43°, 79 bouteilles issues d'une seule bonbonne, notes de chêne fumé, bois de santal, épices, tout en délicatesse. L’originalité de cette série, c’est cette bonbonne de qualité exceptionnelle du Millésime 1963, d'une contenance de 60 l (single bonbonne). Le transvasement du fût en bonbonne a été réalisé en 2014, soit un vieillissement de plus de 50 ans sous bois.” Formidable Bas-Armagnac cuvée 20 Ans d’Âge, présenté dans cette superbe carafe Yogi (dont 100% du packaging est Made in France, et pour la plupart Made in Sud-Ouest !), un assemblage de plusieurs Millésimes élevés plus de 20 ans en fûts de chêne, dont les millésimes 1992, 1990, 1987 et 1988. Long en bouche, il développe une finale gourmande et délicate avec des arômes pâtissiers (vanille, fruits confits) d’agrumes, d’une grande finesse. La cuvée Louis Philippe 2018, tout aussi savoureuse, assemblage unique des Millésimes 1979, 1983, 1986, 1992, et 1994, à 42% vol, a été élaborée à l’occasion du 180ème anniversaire de notre Maison (1838-2008), développant des senteurs d’abricot macéré, de moka et d’épices douces, d’une grande suavité et persistance. Et puis, il y a cette Blanche Armagnac. “Notre Blanche Armagnac, est issue d’un assemblage des cépages Ugni Blanc, Baco et Folle Blanche. À la sortie de l’Alambic, le distillat qui titre 60° est réduit de nombreuses fois afin de libérer progressivement ses arômes et obtenir une eau-de-vie dont la finesse et la longueur en bouche sont remarquables. Nous faisons une réduction en plusieurs étapes, puis une stabilisation en cuves Inox 3 mois, degré de commercialisation de 43°. Sa couleur est limpide, son nez a des notes de lis, poire, baie de genièvre. On retrouve en bouche les mêmes arômes, avec une finale aux notes d’amande douce. Belle texture puissante et onctueuse.”

Françoise Dartigalongue
Place du Four - BP 9
32110 Nogaro
Téléphone :05 62 09 03 01
Email : contact@dartigalongue.com
Site : www.vinsdusiecle.com/dartigalongue
Site personnel : www.dartigalongue.com

CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


Michel Jeaunaux commence le métier de vigneron, en 1965. A cette date, le raisin est apporté à la coopérative du village. En 1973, il se marie avec Marie-Claude, et ils installent le premier pressoir (traditionnel) de la maison. Commencent alors les premières vinifications. Depuis, la cuverie et la cave ont été construites. En 1999, Cyril, leur fils, les rejoint, et en 2003, un deuxième pressoir traditionnel est installé. De 500 bouteilles produites au départ, la maison s’applique désormais à vinifier environ 45000 flacons. La démarche reste fidèle à une viticulture durable : travail des sols, enherbement, vinifications en cuves mais aussi en fûts de chêne. Les vinifications s’effectuent en cuves (Inox et émail) ou bien en fûts de chêne pour les trois cépages. Les fermentations alcooliques démarrent spontanément ou bien après ensemencement levurien. La fermentation malo-lactique, toujours effectuée jusqu’à maintenant, devrait ne plus devenir systématique à l’avenir pour conserver davantage de tension et de minéralité sur nos vins de base. Les cuvées patientent ensuite entre 2 et 7 ans en cave. Enfin, toujours dans la recherche de la minéralité et du naturel, les dosages sont modérés pour laisser au vin la possibilité de s’exprimer pleinement. Superbe Champagne brut Les Grands Nots Millésimé, têtes de cuvée à pars égales de Meunier, Pinot noir et Chardonnay, classique, avec cette bouche charnue et fine à la fois, très aromatique en finale, c’est une grande cuvée, ample, fondue et tout en longueur, qui demande une cuisine raffinée. Le brut Nature Fil de Brume, 80% Chardonnay et 20% Pinot noir, “fil de Brume” pour évoquer les fins bancs de brume qui nappent la vallée au petit matin, est charmeur, riche, de mousse délicate, avec un bouquet aux connotations de fleurs blanches et de citronnelle, de bouche veloutée. Toujours très beau Champagne Extra brut Éclat de Meulière, 60% Meunier, 30% Pinot noir et 10% Chardonnay, c’est une cuvée vinifiée et élevée en fûts de chêne, c’est un vin ample et parfumé, au nez subtil où se développent des arômes d’agrumes et de petites fleurs, de robe jaune or. Excellent brut Le Dessous de la Cabane rosé, contrairement au rosé classique d’assemblage, cette cuvée résulte d’une subtile et brève macération des raisins rouges, élaborée exclusivement à partir de Pinot meunier, c’est un Champagne tout en finesse, de bouche délicate, aux notes de fruits frais et de rose, d’une longue finale parfumée.


1, rue de Bannay
51270 Talus-Saint-Prix
Téléphone :03 26 52 80 73
Email : cyril@champagne-jr.fr
Site : champagne-jr
Site personnel : www.champagne-jr.fr


> Nos dégustations de la semaine

Domaine de ROTISSON


Domaine de 20 ha de vignes, constitué de raisins noirs et de raisins blanc, avec pour cépages le Gamay noir et un peu de Pinot Noir sur 14 ha et le Chardonnay sur 6 ha. Le sol est principalement argilo-calcaire ce qui donne des vins tendres et souples, les terroirs de coteaux donnent des vins plus tanniques et de garde.
Le vignoble est conduit en Agriculture Raisonnée, ayant pour objectif principal de respecter la nature en limitant l?utilisation d?intrant et en pratiquant une politique d?observation du monde végétal et animal, ce qui permet d?appliquer une agriculture au plus près de la nature. Certification Terra Vitis depuis 2008.
Depuis de nombreuses années dans le guide, aujourd?hui avec ce Beaujolais blanc cuvée nature des Pierres Dorées 2018, un vin de belle teinte, avec des nuances d?amande et d?agrumes, qui allie élégance et puissance, d?une grande persistance, où s?associent rondeur et distinction.
Le Bourgogne blanc Les Chères 2018, 100% Chardonnay, se caractérise par beaucoup de finesse, un vin ample et très bien structuré, élégant, harmonieux au palais avec une finale de lis et de poire, à savourer avec une daurade au vin blanc ou des écrevisses flambées. Le Coteaux Bourguignons rouge Nathalie 2018, aux nuances pourpres, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, de bouche puissante, un vin étoffé, coloré et complexe comme nous les aimons, d?excellente évolution. Agréable Coteaux Bourguignons rosé Rosé Clair 2018, de teinte brillante, au nez délicat de rose et de fruits mûrs, à la fois souple et friand, avec cette touche épicée persistante, d?une belle finesse aromatique, idéal sur les terrines. N?hésitez pas à goûter également le Crémant de Bourgogne, parfumé, au nez dominé par les fruits mûrs et la noix, avec cette pointe de fraîcheur caractéristique, persistant en bouche, une réussite.

Didier Pouget
Route de Conzy
69210 Saint-Germain-Nuelles
Tél. : 04 74 01 23 08
Fax : 04 74 01 55 41
Email : didier.pouget@domaine-de-rotisson.com
www.domaine-de-rotisson.com


Domaine Jacques FAURE


Domaine familial de 22 ha, dont 16 ha plantés de Muscat blanc petits grains et 6 ha de Clairette blanche. Le vignoble perpétue le savoir-faire de six générations de vignerons indépendants. Une passion familiale qui, dans les années 1950, permettait aux vignerons d'être à l'origine du procédé de vinification de la Clairette de Die.
Le Domaine est certifié HVE, Haute Valeur Environnementale, dans le respect de l'environnement lors des traitements phytosanitaires...
Agréable Clairette de Die Méthode Ancestrale, cépage Muscate blanc à petits grains, de bouche franche, associant richesse aromatique et persistance, aux notes d?agrumes, à dominante de fleurs blanches, toute en vivacité et élégance (8 €). Goûtez également le Crémant de Die brut, la Clairette blanche s?associe à l?Aligoté 30% et au Muscat 5%, il dégage une mousse fine et légère, de bouche intense où dominent les agrumes et les fruits secs (8 €). Et le Coteaux de Die, cépage Clairette blanche, sur la fraîcheur, la vivacité en bouche est bien présente.

Luc Faure
La Plaine
26340 Vercheny
Tél. : 04 75 21 72 22
Fax : 04 75 21 71 14
Email : clairette-jfaure@orange.fr
www.domainejacquesfaure.fr


Domaine BROCOURT



> Les précédentes éditions

Edition du 25/08/2020
Edition du 18/08/2020
Edition du 11/08/2020
Edition du 04/08/2020
Edition du 28/07/2020
Edition du 21/07/2020
Edition du 14/07/2020
Edition du 07/07/2020
Edition du 30/06/2020
Edition du 23/06/2020
Edition du 16/06/2020
Edition du 09/06/2020
Edition du 02/06/2020
Edition du 26/05/2020
Edition du 19/05/2020
Edition du 12/05/2020
Edition du 05/05/2020
Edition du 28/04/2020
Edition du 21/04/2020
Edition du 14/04/2020
Edition du 07/04/2020
Edition du 31/03/2020
Edition du 24/03/2020
Edition du 17/03/2020
Edition du 10/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 25/02/2020
Edition du 18/02/2020
Edition du 11/02/2020
Edition du 04/02/2020
Edition du 28/01/2020
Edition du 21/01/2020
Edition du 14/01/2020
Edition du 07/01/2020
Edition du 31/12/2019
Edition du 24/12/2019
Edition du 17/12/2019
Edition du 10/12/2019
Edition du 03/12/2019
Edition du 26/11/2019
Edition du 19/11/2019
Edition du 12/11/2019
Edition du 05/11/2019
Edition du 29/10/2019
Edition du 22/10/2019
Edition du 15/10/2019
Edition du 08/10/2019
Edition du 01/10/2019
Edition du 24/09/2019
Edition du 17/09/2019
Edition du 10/09/2019
Edition du 03/09/2019
Edition du 27/08/2019
Edition du 20/08/2019
Edition du 13/08/2019
Edition du 06/08/2019
Edition du 30/07/2019
Edition du 23/07/2019
Edition du 16/07/2019
Edition du 09/07/2019
Edition du 02/07/2019
Edition du 25/06/2019
Edition du 18/06/2019
Edition du 11/06/2019
Edition du 04/06/2019
Edition du 28/05/2019
Edition du 21/05/2019
Edition du 14/05/2019
Edition du 07/05/2019
Edition du 30/04/2019
Edition du 23/04/2019
Edition du 16/04/2019
Edition du 09/04/2019
Edition du 02/04/2019
Edition du 26/03/2019
Edition du 19/03/2019
Edition du 12/03/2019
Edition du 05/03/2019
Edition du 26/02/2019
Edition du 19/02/2019

 



Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE


Château La CANORGUE


Domaine Guy BOCARD


Château REDORTIER


Domaine de CARTUJAC


Scea Roger PABIOT et ses Fils


Château FONROQUE


Château PLANTIER ROSE


Château VIEUX RIVALLON


Domaine de la GUILLOTERIE


Domaine de NOIRÉ


Château des PEYREGRANDES


Domaine JOMAIN


Château BOURGUET


Domaine de la COMBE AU LOUP


Michel TURGY


Château de CHANTEGRIVE


GOSSET


Château de TARGÉ


R. RENAUDIN


Château DEVISE d'ARDILLEY


Château de PANIGON


Domaine du JAS D'ESCLANS


André DILIGENT et Fils


Domaine de VIAUD


Domaine CHALET de GERMIGNAN


SCHAEFFER-WOERLY


Maison PETTERMANN


Michel MORILLEAU


Domaine de la CASA BLANCA



CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


CHAMPAGNE GOSSET


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


DOMAINE COMTE PERALDI


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


DOMAINE DE LA RENAUDIE


DOMAINE GOURON


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


SCEA CHATEAU DAVID



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales